• Accueil
  • Actualités
  • Médias
  • LE CIEL ATTENDRA, A PARTIR DU TRAVAIL DU CPDSI, PASSE SUR CANAL PLUS CE SOIR

LE CIEL ATTENDRA, A PARTIR DU TRAVAIL DU CPDSI, PASSE SUR CANAL PLUS CE SOIR

A l'occasion de la diffusion du "Ciel Attendra" ce soir sur Canal +, découvrez 5 anecdotes de tournage sur ce film engagé mis en scène par la réalisatrice des "Héritiers" Marie-Castille Mention-Schaar.

De quoi ça parle ? Sonia, 17 ans, a failli commettre l'irréparable pour "garantir" à sa famille une place au paradis. Mélanie, 16 ans, vit avec sa mère, aime l'école et ses copines, joue du violoncelle et veut changer le monde. Elle tombe amoureuse d'un "prince" sur internet. Elles pourraient s'appeler Anaïs, Manon, Leila ou Clara, et comme elles, croiser un jour la route de l'embrigadement… Pourraient-elles en revenir ?

1. MOINS DE 3 JOURS APRES LES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015

Le tournage a commencé le lundi 16 novembre 2015, soit moins de trois jours après les attentats du 13 novembre. Marie-Castille Mention-Schaar a même passé le week-end à se demander s’il ne fallait pas tout annuler. "On était tous complètement bouleversés de faire ce film qui cherche à explorer l’intimité de deux jeunes filles qui ont, ou vont, basculer dans le fanatisme, au moment où la France était à nouveau massivement atteinte dans sa chair. Comprendre n’est en rien excuser. Mais il devenait encore plus urgent pour moi d’essayer de comprendre", se rappelle-t-elle.

Photo de Guy Ferrandis, Sandrine Bonnaire et Noémie Merlant

2. NAISSANCE DU PROJET : UN ARTICLE ET UNE RENCONTRE

C'est lorsque Marie-Castille Mention-Schaar travaillait sur un autre film qu'elle est tombée sur un article parlant d'un frère parti à la recherche de sa soeur en Syrie. La cinéaste décida de le découper et le garder, puis la scénariste des Héritiers Emilie Frèche posta sur Instagram un article sur un père à la recherche de sa fille partie en Syrie. Les deux femmes ont alors évoqué l’idée d’écrire ensemble à partir de cette histoire et ont discuté avec plusieurs journalistes spécialisés. Marie-Castille Mention-Schaar a ensuite rencontré ce frère parti sur les traces de sa soeur qui lui a parlé d'une certaine Dounia Bouzar chez qui il a trouvé un soutien. La réalisatrice a alors contacté Dounia qui a accepté qu'elle intègre son équipe et qu'elle puisse la suivre partout en France où la radicalisation l'appelle.

3. LA REALISATRICE RETROUVE DEUX ACTRICES DES "HERITIERS"

Noémie Merlant et Naomi Amarger jouaient toutes les deux dans Les Héritiers, le précédent film de Marie-Castille Mention-Schaar. La seconde y interprétait la bonne élève de la classe et possède une ressemblance physique avec l’une des jeunes filles embrigadées que la cinéaste a rencontrée lors de son immersion au CPDSI (Centre de Prévention contre les Dérives Sectaires liées à l'Islam).

 

4. POURQUOI SANDRINE BONNAIRE A-T-ELLE DIT OUI ?

Marie-Castille Mention-Schaar avait eu un rendez-vous raté avec Sandrine Bonnaire sur Les Héritiers et était donc ravie de la retrouver sur ce nouveau film. C’est l’agent de Clotilde Courau qui a proposé à la réalisatrice de la rencontrer pour jouer la mère de Mélanie. La comédienne se rappelle : "Après beaucoup d’hésitations, j’ai accepté de me lancer dans le projet. Car d’emblée, à la lecture, on pouvait voir que le film mettrait l’accent sur un élément fondamental à mes yeux : il contribue à la dissipation de tous les amalgames actuels entre la religion musulmane et le fanatisme islamique. Enfant, j’ai été élevée en grande partie par une famille algérienne, musulmane, qui habitait en face de chez nous. Ils étaient croyants, respectueux et ouverts envers les autres."

5. CASSER LES IDEES RECUES

Lorsqu'elle a commencé à se documenter, Marie-Castille Mention-Schaar a pu constater à quel point l’embrigadement ne se limite pas aux quartiers difficiles et aux gens fragiles. La réalisatrice témoigne : "Ces profils existent mais ils sont loin de représenter la majorité. En France, plus de la moitié des jeunes filles embrigadées sont des converties, issues de la classe moyenne, voire supérieure. Des enfants qui ont été entourés, choyés, mais qui vivent en même temps dans une société qui a beaucoup de mal à faire de la place à la jeunesse et à leurs rêves. Quelles sont les utopies qui nous meuvent, aujourd’hui ? A quoi peut-on encore adhérer ?"

Voir tous les secrets de tournage du "Ciel Attendra"

Source : ALLOCINE

Menu