logo-bouzar-exp.jpg

+33 (0)7 60 67 90 23

Formation FAMILLES ET PRÉVENTION DE LA RADICALISATION

Durée conseillée : 2 journées (12h00)      Lieu : Dans vos locaux 


Public(s) Cible(s) : Familles en lien avec les professionnels de l’enfance et/ou de la jeunesse, de la Justice et de l’Éducation, du secteur public ou privé, chargés de l’accompagnement des familles radicalisées et/ou de leur évaluation.

Cela peut concerner les parents de radicalisés partis, les parents de mineurs encore présents, les parents de majeurs ainsi que les grands-parents.

Nbr de stagiaires : 05 à 25

 

Pré-requis : Aucun pré-requis nécessaire pour suivre cette formation

Niveau Socle commun

Objectif : Rendre les familles actrices en leur transmettant de compréhension du processus de radicalisation afin qu’elles se réapproprient ce qui leur parait dans un premier temps incompréhensible et étranger. La formation des familles a pour objectif de les aider à développer une posture parentale qui favorise le désengagement/ le désembrigadement de leurs proches et une meilleure coopération avec les institutions.

Méthodes pédagogiques & ressources :  

✓ Chaque professionnel est plongé dans l’univers de la radicalisation « djihadiste » : il voit, entend, ressent  et analyse tout ce que les personnes embrigadées ou radicalisées ont parcouru.

✓ Tous les apports théoriques sont illustrés par des témoignages, exemples, études de cas pratiques, afin d’ancrer systématiquement la théorie dans sa dimension opérationnelle.

PROGRAMME TYPE : Journée 1  

COMPRÉHENSION DU PROCESSUS DE RADICALISATION

>> Introduction : Pour accompagner leurs proches, les familles doivent maîtriser les fils invisibles de la radicalisation et comprendre les différentes dimensions émotionnelles, relationnelles, cognitives et idéologiques du processus de radicalisation. 

- Définitions, chiffres nationaux, présentation des grandes clés de lecture de Daesh et de la réponse de l’État français sur la lutte contre la radicalisation ;

- L’approche émotionnelle anxiogène par l’intermédiaire des          théories conspirationnistes et des versets coraniques                    décontextualisés ;

 - Les approches cognitives et relationnelles (exacerbation du        sentiment de persécution, destruction des anciens repères,        redéfinition de soi et des autres, vision du monde binaire,              etc.) ;

 - Adaptation de l’idéologie « djihadiste » aux aspirations                cognitives et émotionnelles des individus (8 principaux                  motifs d’engagements repérés)

 - Utopie de l’accès au pouvoir totalitaire par l’acceptation du        sacrifice humain

 - Désorganisation émotionnelle et civilisationnelle par la                banalisation de la cruauté et de la mort

 - Déshumanisation du « djihadiste » puis déshumanisation            des victimes

>> Conclusion : Indicateurs de détection de la radicalisation

 

PROGRAMME TYPE : Journée 2  
SAVOIR-FAIRE, SAVOIR DIRE ET RETOURS DE MÉTHODES EXPÉRIMENTÉES

Introduction : l’objectif est d’aider les familles à dépasser leurs propres croyances, représentations, savoirs pour élaborer une stratégie qui ne soit pas contre-productive.

 

CHAPITRE INTRODUCTIF :

  • Débats idéologiques et grandes approches pour contrer la radicalisation dans le monde/ approches comparatives

  • Tenir compte du psycho-trauma national et de ses conséquences

  • Connaître le cadre légal de la laïcité et intégrer une bonne compréhension de cette notion

  • Maîtriser la détection : acquérir une connaissance des indicateurs d’alerte pour faire la différence entre ce qui relève de la liberté de conscience garantie par la République et ce qui révèle un dysfonctionnement individuel, ou un début de processus de radicalisation (autrement dit un surinvestissement de la loi divine qui peut mener à estimer légitime le recours à la violence pour remettre en cause l’ordre établi) 

  • Connaître les facteurs de vulnérabilité et les facteurs de protection.

 

>> CHAPITRE 1 : Contrer l’approche émotionnelle anxiogène du discours « djihadiste » en permettant aux familles de développer des approches émotionnelles rassurantes avec leurs proches enfants ou conjoints (concepts, expérimentations, propositions d’outils…).

 

>> CHAPITRE 2 : contrer l’approche relationnelle fusionnelle du discours « djihadiste » qui propose une communauté de substitution qui se réapproprie l’autorité parentale en aidant la famille à travailler la ré-affiliation et la ré-humanisation du jeune/proche (concepts, expérimentations, propositions d’outils…).

 

>> CHAPITRE 3 : contrer l’approche cognitive du discours « djihadiste » en aidant la famille à :

  • Repérer les besoins et les idéaux du jeune/proche que le discours « djihadiste » est venu combler en proposant des solutions compensatoires dysfonctionnelles ; 

  •  Donner des informations aux familles leur permettant de prouver que la promesse du discours « djihadiste » relève de la propagande mensongère ;

  • Montrer l’importance aux familles de proposer des nouveaux engagements au jeune/ proche compatibles avec le contrat social d’une société démocratique (engagements alternatifs plus efficaces que discours alternatifs cf résultats de nos recherches[1]

(concepts, expérimentations, propositions d’outils…).

 

>> CHAPITRE 4 : contrer l’approche idéologique du discours « djihadiste » en transmettant aux familles  des éléments sur :

  • L’utilisation et la fonction de l’islam dans la stratégie « djihadiste »

  • Comment le discours « djihadiste » a manipulé des éléments liés à l’histoire arabo-musulmane et au contenu de l’islam

(concepts, expérimentations, outils…).

          

 >> Applications et cas pratiques à partir des questions/situations des familles ou de situations-types.

BESOIN D’UNE FORMATION SUR MESURE ? 

Nous sommes à votre disposition, en fonction de vos besoins, contraintes et objectifs, à identifier la meilleure approche à mobiliser.

www.bouzar-expertises.fr - Tous droits réservés Juin 2020